KWS
   
 

Bonnes pratiques du semis des betteraves

Une fois le sol ressuyé, fin de l’hiver début du printemps, arrive le semis des betteraves. Voici quelques conseils techniques qui vous permettront de favoriser une germination rapide, régulière et ainsi donner toutes les chances à la culture de se développer de manière optimale pour un rendement maximal !

 

Lors du semis, deux points sont essentiels :

1. le réglage de la profondeur et

2. le plombage de la semence.

 

Tout d’abord la profondeur dépendra de l’humidité du sol mais il faut veiller à ne pas dépasser une profondeur de semis de 2 à 2.5cm. En effet, en cas de conditions de levées difficiles, (froid et humide), un semis trop profond risquerait une asphyxie ou un épuisement du germe avant sa sortie de terre. De plus, c’est aussi la profondeur qui permettra de se prémunir contre les attaques de mulots.

Ensuite, plomber la semence permettra de la mettre directement en contact avec l’humidité du sol nécessaire à sa germination.

Il serait également intéressant d’être attentif à la météo qui suit le semis car celle-ci aura bien entendu une influence sur l’état du sol et donc la disponibilité de l’oxygène nécessaire au développement du germe. En cas de prévisions de pluie, il sera plus judicieux de ne pas dépasser 2cm de profondeur, tandis qu’en période de sècheresse, on veillera à amener la semence plus proche de l’humidité du sol.

BE_2013Semis

Au début de son développement, la betterave est sensible à divers ravageurs tels que les mulots et les limaces. Les mulots creusent un petit trou au niveau de l’emplacement de la semence, la sectionne en deux pour en manger l’amende et laisser au sol les enveloppes de la graine et les débris d’enrobages. Un moyen de lutte possible consiste à recourir à des grains de froment empoisonnés disposés aux abords de la parcelle, tout en veillant à ce qu’ils ne soient pas consommés par les oiseaux (à l’aide d’une tuile arrondie par exemple).

Maus

BE_2013Semis3

BE_2013Semis4

Quant aux limaces, leur présence est reconnaissable grâce à la trace de mucus argenté qu’elles laissent au sol. Pour limiter les dégâts, un conseil est d’affiner le sol de manière à réduire la présence de mottes grossières qui servirait d’abris. Néanmoins, l’utilisation des granulés anti-limaces ne serait-ce qu’en bordure de champs, est un moyen radicale d’éliminer les limaces.

Nacktschnecken BE_2013Semis5  

Pour d’avantages d’informations, consultez le site de l’IRBAB : http://www.irbab-kbivb.be/fr/publications/mechanization/index.php

http://www.irbab-kbivb.be/fr/publications/overview/technical_guides/GuideMaladiesRavageurs.pdf

 

 

 
KWS